0 In Lectures/livres vus sur mon Instagram/ Rayonnage Jeunesse

Mes cheveux

 » Nos cheveux sont définis en fonction de la forme de leurs boucles. Nous avons des cheveux de type 4C, donc très frisés. Toutes les personnes issues d’Afrique noire ont les cheveux de type crépu. Ce sont les caractéristiques des personnes originaires de certains pays de ce continent. Chacun a un type de cheveu unique au monde, selon ses origines. Nos cheveux poussent en spirale et sont fragiles, voilà pourquoi il faut en prendre grand soin. Ils aiment beaucoup le soleil et la chaleur. Ici, à Paris, le climat est plutôt sec, donc c’est à nous de leur apporter l’hydratation qui leur manque. Plus on s’en occupe avec soin et plus ils poussent en bonne santé.

Et voilà pour ce soir ma chérie, demain je te parlerai de l’hydravion. Maintenant au dodo ! Je t’aime. Papa et Maman t’aiment fort. Bonne nuit ma Princesse afro.

– Moi aussi maman je t’aime. Bonne nuit. »

Eh oui, nous sommes tous né.e.s avec une couleur de peau différente, mais notamment avec des cheveux différents et ce n’est pas une raison pour s’en moquer. Souvent les cheveux AFRO, crépus sont moqués (touchés aussi et ce n’est pas apprécié). Cela touche les petites filles dès leur plus jeune âge et elles grandissent avec ce complexe parfois toute leur vie. À travers ce livre, la mère apprend à sa fille le fait d’accepter ses cheveux crépus ! Hashley (LITTLE NAPPY) doit être fière d’avoir pu publier cet ouvrage très important, sorti en Septembre 2019. C’est le premier tome d’une longue série afin que les petites filles Noires puissent se voir et se représenter : elles sont belles et doivent êtres fières de leurs cheveux !

C’est aussi un album jeunesse qui est écrit en français-anglais. Je vous invite à aller visiter son site ainsi que son Instagram : LITTLE NAPPY. Vous y ferez de très belles découvertes ! La suite est à venir …. mes #hambrovores.

Little Nappy, TOME 1, d’Harley Auguste, illustré par Audrey Boon, 34 pages, 3-5 ans

@hambreellie

0 In Lectures/livres vus sur mon Instagram/ Rayonnage Jeunesse

Jolie AFRIQUE

Ce petit livret ressemble à un petit carnet que l’on recevrait à l’école pour découvrir l’Afrique. J’ai pris plaisir à le lire. Les dernières pages sont pleines de photos et c’est amusant. C’est un album jeunesse enrichissant et à découvrir !

Mon rêve d’Afrique de Sandy N’Golo, illustré par Maxime Cavallini aux Éditions SHIYO ÉDITIONS, 24 pages, à partir de 2 ans, (2020).

@hambreellie

0 In Lectures/livres vus sur mon Instagram/ Roman

Noir.e.s

C’est presque la fin du monde là où vit Ashley :

 » À Los Angeles, on dit qu’il existe quatre saisons : les incendies, les inondations, les tremblements de terre et la sécheresse. »

Ashley n’a que 17 ans, adolescente, elle a toute sa vie devant elle, et pourtant elle connaît déjà cette forme de racisme tant médiatisée :

« L’agent était plus jeune que ma mère et avec un bouc blond – son bouc du lycée sans doute. Il avait une tête d’ex-harcelé devenu harceleur ; c’était le genre de gamin à la fois trop gros, trop pauvre ou trop stupide, et qui désormais jubilait de pouvoir interpeller toute personne qui lui paraissait « trop » quoi que ce soit. Dans le cas de ma mère et moi, « trop » noires.

Cependant, elle et sa famille vivent dans un quartier bourgeois et Ashley côtoient des personnes Blanches. Ses amies sont blanches :

 » – Je ne comprends pas pourquoi tu passes ton temps avec ces filles alors que tu me répètes qu’elles sont horribles, dit Lucia. »

À cet âge-là, la vie est compliquée, boursoufflée par des mésaventures, des découvertes, des choix :

« Parfois, j’ai l’impression que grandir signifie trouver un coin sûr où s’abriter quand la terre tremble, des gens de confiance contre qui se serrer, des racines solides. »

J’ai aimé ce roman que j’ai lu en une traite. L’histoire qui se déroule autour d’Ashley, semblable à un arbre de vies modernes, aux relents déguisés par le passé :

« Tous les cinq ont emménagé dans une petite maison d’un quartier ouvrier calme qui, après des années de négligence sociale et de lois discriminatoires, est devenu un ghetto. Mais avant, c’était un coin arboré, avec des pelouses toutes vertes et des voisins attentionnés qui vous racontaient leur vie en arrosant leurs plantes. Ils étaient venus à Los Angeles pour échapper à Jim Crow, pour bénéficier de quelques orangeraies, de la brise océanique et du soleil éclatant. »

Alors, dans ce roman, vous n’allez pas découvrir un personnage menant une vie de rêve, dorée ou facile. Non, cette future jeune femme s’apprête à affronter son avenir, à se poser les bonnes questions dans un monde où être Noir.e.s au 20ème siècle reste le même problème à surmonter au 21ème siècle :

« Parfois, c’est difficile d’être une fille, et c’est difficile d’être noire. On porte un double fardeau mais on n’a pas le droit de s’en plaindre. Il y a tellement de choses à se rappeler pour se conduire comme il faut. »

Je vous laisse donc découvrir cette petite merveille !

The black kids de Christina Hammonds Reed, traduit par Rosalind Elland-Goldsmith, aux Éditions SLALOM, Collection SLALOM, 416 pages, à partir de 13 ans (3.06.21)

@hambreellie

0 In Livres de mon FEED Insta/ Recueil de nouvelles

Oh mon île !

Île aux fleurs

« Le soleil se levait à l’horizon plein est sur la plage du bourg du Vauclin d’où partirait tout à l’heure la quatrième étape du Tour de Martinique des yoles rondes, l’évènement le plus populaire et donc le plus important du pays avec le carnaval. Celui qui rassemblait, chaque jour, des dizaines de milliers de spectateurs passionnés à terre et en mer, durant une semaine en début du mois d’août, chaque année depuis trente-deux ans. »

J’ai beaucoup aimé ce recueil de nouvelles. Les histoires se déroulent en Martinique (mon île de naissance, mon pays qui me manque tous les jours).

« Étiennise s’était présentée au débarquement du Colombie , le jour où ce dernier heurta le quai des Tourelles, provoquant la panique des voyageurs, vêtue pour l’occasion de sa plus belle grand-robe. La chabine encore jeune impressionnait hommes et femmes sur son passage. »

Alors voilà, je vous ai mis quelques citations car je pense que ce petit recueil de nouvelles est à découvrir, offrir, à ouvrir à la nouvelle que vous souhaitez lire. Écrit par différentes plumes :

  • Victor Lazlo
  • Charles-Henri Fargues
  • Marriejosé Alie-Monthieux
  • Gaël Octavia
  • Suzanne Dracius (mon ancienne professeur de français au Lycée 🙂 )
  • Térèz Léontin

Nouvelles de Martinique, aux Éditions MARGELLAN & CIE, Collection MINIATURES (16.04.21)

@hambreellie

0 In Livres de mon FEED Insta/ Nouvelles lectures/ Rayonnage Poésie

Poétiquement

POÉSIE

(…)

Une histoire de perdus

sillons et d’oublis entretenus pour eux

tant d’assortiments de bruits

d’aubes déchiquetés

l’anonyme endeuillé

dont aucun jour n’a su dessiner les contours

de plus en plus sa silhouette recule dans la mémoire

fils et autres fils

agents de hauts faits

d’excellents détraqués

membres éparpillés du rêve

(…)

Je découvre la plume de l’écrivain Makenzy Orcel avec ce recueil qui s’ouvre au temps, à l’ancien soi et au monde qui nous entoure.

PUR SANG de Makenzy Orcel, aux Éditions LA CONTRE ALLÉE, Collection LA SENTINELLE, 64 pages (19.02.21)

@hambreellie

0 In Rayonnage Poésie

Slameur poétique

Une poésie fine et succulente, à la fois triste, biographique et empli d’amour, un recueil de poésie émotionnel et poignant !

(…) En tant que nègre

Je ne sais que trop bien ce que fait

Le sentiment d’être enfermé dans une cage

De ne pas être vu pour ce que je suis réellement

Une personne unique digne de considération

Quand on voit ma peau avant ma personnalité

Ce qui se passe dans mon coeur

Personne n’en a idée

Alors poétiquement,

Je t’invite à briser la chaîne de l’homophobie

La chaine de la trans phobie,

De la négrophobie et de la xénophobie

Car cette vague de haine

Emporte des êtres humains

Aussi précieux les uns que les autres

Ils ne demandent pas la charité

Mais à vivre dans la dignité

Que le monde respecte leur beauté (…)

Cahier d’un retour à moi-même (recueil de poèmes et de spams), par Steve FOLA Gadet aux Éditions Nèg Mawon, 132 pages (1.04.21)

@hambreellie

0 In Rayonnage BIOGRAPHIE

Madame SAND

Une grosse pépite !

Ce beau petit bijou de bande-dessinée biographique pèse presqu’un kilos ! Donc oui c’est une grosse pépite. Tout le monde connaît cette écrivaine George Sand ? Bien entendu : cette femme qui n’avait pas sa place à cette époque : écrivaine, franche, femme rebelle qui n’accepte pas qu’on lui donne des ordres – elle veut être libre, indépendante. C’est une femme qui aimait toute la beauté du monde. À travers ce beau portrait d’une femme des années 1800, se trouvent les femmes d’aujourd’hui, qui veulent pouvoir être ce qu’elles désirent et être elles-mêmes ! L’histoire, écrite par cette admirable écrivaine dont la plume ne sèche pas est belle, simple et vivace comme les illustrations brillantes de l’illustratrice Kim Consigny.

J’ai beaucoup aimé cette lecture, d’autant plus que les pages sont nombreuses. Je le repose sur mes étagères et je le reprendrai dans quelques mois avec un oeil neuf.

GEORGES SAND par Séverine Vidal, illustré par Kim Consigny, aux Éditions DELCOURT, Collection ENCRAGES, 344 pages (sortie le 29.04.2021).

@hambreellie

0 In HISTORIQUE/ Lectures/livres vus sur mon Instagram/ Période esclavagiste

Esclavage, destin, réalité, …

C’est avec un grand enthousiasme que je rédige cette petite chronique (oui petite car tout est dit et parfaitement résumé dans ce livre) !

Ce livre est apparu dans mes mains il y a quelques semaines et j’ai ADORÉ ma lecture. D’autant plus que je l’ai lu deux fois !

Je me suis enrichie de notions jusqu’alors inconnues ! Une destination nouvelle s’est offerte à moi : celle de pouvoir visualiser mes proches, ma famille, mes ami.e.s, mon entourage, …. autrement. Pouvoir se dire et espérer que nous pouvons en tant qu’êtres humains vivant sur nos terres : puiser cette force et ce courage qui est à nous et en nous, et qui a toujours été là (nos ancêtres, hein) pour aller de l’avant et orienter nos îles vers nos performances intellectuelles, physiques … et tout ce que nous désirons à ce jour !

Matthieu Gama, auteur formidable, nous livre ici ses maux. Car oui, il y a de la souffrance dans ce récit, mais il y a aussi de l’espoir, car il n’est pas seul !

Indépendance ? Pas indépendance ? Référendum ? ….

Ce texte semblable à un manifeste envisage une nouvelle ère …. pour notre histoire et j’accompagnerai volontiers Matthieu Gama ainsi que les autres !

LE JOUR OÙ LES ANTILLES FERONT PEUPLE de Matthieu GAMA

@hambreellie

0 In Lectures/livres vus sur mon Instagram/ Rayonnage Jeunesse

Nous comptons toutes et tous !

Cet album jeunesse est une petite pépite qui manquait dans l’univers de la littérature jeunesse. Ce manque de diversité au sein de la littérature jeunesse. On y retrouve donc un récit métaphorique sur le thème de l’importance de chaque être, animaux et éléments.

À lire avec ses enfants !

TOI AUSSI, TU COMPTES de Christian Robinson, traduit par Laure Delattre, Éditions HÉLIUM, Collection HÉLIUM ALBUM, Février 2021, 40 pages, à partir de 3 ans

@hambreellie

0 In HISTORIQUE/ Livres de mon FEED Insta/ Rayonnage Jeunesse

Rebelles et belles

C’est ici un récit à la fois beau, touchant mais aussi violent. Oui, nous sommes en 1892. Là-bas en Afrique, dans la région de Dahomey, la guerre coloniale fait rage.

« (…) de ces hommes tristement tassés les uns contre les autres dans l’exiguïté du campement, harcelés par les chefs d’équipe armés de bâtons. L’esclavage est aboli, dit-on, mais la différence est mince. »

Alex, ce bouleversant narrateur, part pour le combat. Sur place, il est confronté à un son père, haut gradé. Ce dernier ne cesse de le rabaisser et de l’humilier face aux autres soldats. Entre les colères de son père, les ravages de la guerre et son envie de retourner chez lui, Alex livre un combat contre lui-même. Entouré d’un paysage bien sombre tels que les désastres de cette guerre : les morts et ces AMAZONES tant redoutées par les hommes.

« On a beaucoup parlé de cette guerre, dans la presse. En raison, notamment, des redoutables « Amazones » royales, ces guerrières au courage indomptable et à la férocité sans égale qui font depuis toujours la fierté des rois d’Abomey. »

Grâce à l’une d’entre elle, Alex pourra vivre un peu cette mort lente différemment.

J’ai beaucoup aimé ce livre. L’auteur nous plonge vraiment au centre de cette campagne de Dahomey. L’instant d’un moment et on reste figé face à ces multiples ravages de la guerre.

DANXOMÈ écrit par Yann Fastier, aux Éditions TALENTS HAUTS, Collection Les Héroïques, 288 pages, à partir de 13 ans

@hambreellie