Browsing Category

Nouvelles lectures

0 In Livres de mon FEED Insta/ Nouvelles lectures/ Roman

Saisissant !

C’est un livre coup de poing ! C’est un récit comme on en aura tous les dix ans. Un récit qui bat dans le coeur ! Un coeur qui a vécu tant de choses. Et dans ces choses il y a la rue, la misère, la pauvreté, l’insalubrité, …. les oubliés :

(…) Le square Willette devant le manège à chevaux et son petit parc où un jour elle n’a plus eu le droit de jouer parce que certains avaient décrété que les enfants comme elle étaient pareils à des chiens, dont on ne voulait plus parmi les humains. (…)

Un récit qui raconte aussi la violence, la prostitution … Un récit conté par Abad qui survit dans toute cette cacophonie. Il bout, oui, car il est jeune, il n’a que treize. La découverte de soi, des autres, le sexe, la haine, les parents que l’on veut fuir, tout ça :

(…) On est beaucoup dans ma rue, et même au collège, à être élevés par des droites et qu’on fait taire avec des bonbons. La principale religion à la maison s’appelle le silence. Pour éviter les problèmes et espérer être un peu heureux, la tactique à employer est de fermer sa gueule, baisser la tête, raser les murs. (…)

Voilà, ce livre a reçu LE PRIX DE FLORE et il vaut le détour !

Rhapsodie des oubliés écrit par Sofia AOUINE, aux Éditions De La Martinière, Collection Littérature, Août 2019, 208 pages

@hambreellie

0 In HISTORIQUE/ Nouvelles lectures

Il n’est jamais revenu

« Je ne t’ai jamais confié, je crois, ce que j’ai gravé alors au mur de ma cellule à Sainte-Anne. C’est presque un bonheur de savoir à quel point on peut être malheureux. Je ne sais pas ce qu’en ont pensé les détenus qui ont pris ma place ensuite, ceux de la guerre, comme ceux des temps de paix, s’ils étaient d’accord ou pas, s’ils comprenaient ce que ça voulait dire. Car le bonheur que j’évoquais, c’était celui d’être avec toi. Je ne savais pas encore où j’allais, l’autocar qui nous transférerait vers Marseille, le wagon troisième classe qui nous conduirait à Drancy, puis le convoi 71, au moins 1500 personnes déportées vers Auschiwitz-Birkenau, toi et moi parmi une soixantaine dans le wagon à bestiaux (…) »

Un récit dur, court mais poignant et surtout important !

Et tu n’es pas revenu, de Marceline LORIDAN-IVENS (suivi d’un dossier d’Annette Wieviorka, aux Éditions LE LIVRE DE POCHE, Collection Ldp Documents, Août 2016, 128 pages

@hambreellie

0 In Nouvelles lectures/ Rayonnage Jeunesse

Qui veut du bonheur ?

Qui n’a jamais rêvé d’acheter du bonheur ? Eh bien Mr Pigeon vend du bonheur à tout le village. Eh oui, du bonheur en pot. Tout le monde en achète un peu, moyennement, beaucoup ou trop … et vive le bonheur !

Le Marchand de Bonheur, écrit et illustré par Cali Davide et Soma Marco aux Editions SARBACANE, Collection Albums, 28 pages

@hambreellie

0 In Livres de mon FEED Insta/ Nouvelles lectures

JAPON

Cette petite pépite est à lire de toute urgence ! C’est un régal ! Si vous avez l’intention d’aller au Japon, procurez le vous ! Si vous aimez le Japon, achetez le !

JAPORAMA écrit par Marco Reggiani et dessiné par Sabrina Ferrero, aux Editions CASTERMAN, Octobre 2019, 224 pages

@hambreellie

0 In Nouvelles lectures

Un délice masculin

WOOOOOWWWWW !!!! Ce manga est trop court !

J’ai extrêmement ravie de cette découverte. Il s’agit de deux jeunes hommes fréquentant le même lycée. L’un est rugbyman et l’autre musicien et rêveur. Ils vont se rapprocher, et au fil du temps découvrir qu’ils ont des choses en commun. Ils vont se fréquenter en sorties, devoirs à la maison mais sans savoir que le plus beau est à venir …

Heartstopper – Tome 1 – Deux garçons, une rencontre écrit et dessiné par Alice Oseman ; aux Editions Hachette Romans, Collection Hors Série, Octobre 2019, 272 pages

@hambreellie

0 In Nouvelles lectures/ Rayonnage Mangas

Kanpai !!!!

J’ai beaucoup aimé ce manga. Natsuko travaille dans la publicité. Elle décide d’aller voir sa famille un weekend. Elle y voit son frère pour la dernière fois car celui décède peu de temps après son retour en ville.

Natsuko vient d’une famille où le saké est ROI ! Entre temps, elle rédige des textes pour une publicité de saké. Ne supportant plus la pression ni la mort de son frère, elle retourne près des siens.

Elle décide alors de produire un saké exceptionnel provenant d’un riz que son frère avait gardé. Coûte que coûte, elle va se battre contre les moqueries, la jalousie et aussi son père qui tient l’exploitation.

Grâce à une forte détermination, allons nous voir Natsuko donner vie à son rêve ?

Natsuko no Sake – Tome 1, écrit et dessiné par AKIRA OZE aux Editions Vega, Septembre 2019, 440 pages

@hambreellie

0 In Nouvelles lectures/ Rayonnage Jeunesse/ Roman

S'en aller

Jade, jeune fille noire de Portland est inscrite au lycée qui se situe de l’autre côté de là où elle habite. Elle va dans un lycée où la bourgeoisie règne ainsi que les préjugés sur les noirs. Va t-elle réussir à vivre la vie qu’elle désire ou devra t-elle se mélanger et faire semblant de ne rien voir ?

(…) A tel point que je finis par me demander si le destin d’une fille noire, c’est d’être sans arrêt recousue puis défaite, recousue puis défaite. (…)

Un livre rempli d’émotions :

(…) quand la musique d’E.J. emplit le moindre centimètre carré de la maison et que je travaille mes collages, je crois tout ce que ces femmes sont en train de nous raconter. Chaque fois, je me dis qu’on mérite le bonheur. Dans ces moments-là, je me sens en sécurité, juste bien. Je regarde dans le miroir et je vois les yeux de mon père, la chevelure épaisse de ma mère, et le reste qui est épais aussi. Et je me dis que non, que ma peau noire n’est pas une malédiction (…)

et aussi d’actualité :

(…) tous les jours, elle sera aux informations parce qu’elle est blanche, et parce que les Blanches disparues finissent toujours aux informations. (…) Mais personne ne dira aux garçons et aux hommes de ne pas violer les femmes, de ne pas nous kidnapper, de ne pas jeter notre corps à l’eau. (…)

C’est un livre avec des mots qui brisent un certain silence :

(…) Pendant les deux premiers chants, je ne peux penser à rien d’autre qu’à cette Blanche et à son sourire, à sa voix énervante. Même avec nos vêtements chics neufs, même alors qu’on s’est toutes bien tenues et sans même avoir entendues parler, elle nous a pris pour des gamines incapables d’apprécier la musique classique. (…)

C’est un livre coup de coeur. Un livre sensible qui rend le coeur vif et qui donne envie de vivre et penser autrement malgré toutes les différences qui peuvent s’abattre sur nous les Hommes aujourd’hui !

Sortir d’ici écrit par Renée Watson, aux Editions CASTERMAN, Septembre 2019, Collection ROMANS GRAND FORMAT, 312 pages

@hambreellie

0 In Nouvelles lectures/ Rayonnage BIOGRAPHIE

Se battre !

Oui Géraldine, la narratrice nous raconte son combat avec le cancer ou plutôt la vie qu’elle a décidé de mener AVEC son cancer.

C’est un joli témoignage que ce récit. En lisant ce texte, on apprend que l’on peut arriver dans la vie :

« Les témoignages d’ancienne malades nous sont servis comme des leçons de vie. Balivernes. Les leçons, on les apprend seul face à l’adversité. Ça ne se transmet pas. Sans la sensation de danger, on ne peut éprouver cette allégresse qui est la mienne aujourd’hui. Quand je pense que je m’énervais lorsque quelqu’un me doublait dans la queue du supermarché … »

Tout est dit dans cette phrase. Prendre conscience des choses. De ce que l’on a fait avant, de ce que l’on fera après. Nos actions sont nos propres reflets !

Je me suis sentie proche de la narratrice quand elle raconte son addiction au sucre. Elle se livre et parle de tout : sa sexualité avec son mari, de ses visites chez les différents médecins, de sa découverte du yoga et de la méditation, de ses crises de boulimie, des doutes de son fils, de son questionnement sur son travail à l’EXPRESS. Elle s’ouvre et se livre entièrement. Ses mots permettent de faire un point sur notre vie actuelle. De savoir si on décide de vivre ou rester latent de sa vie !

Elle parle aussi du temps dont tout le monde à l’heure actuel de ne pas en avoir !

« Chaque soirée hors de chez moi, trouble mon équilibre familial, m’éloigne de mes priorités et repousse l’heure à laquelle j’irai me coucher. Ce n’est plus possible. »

Oui, nous le sommes tous : OBSÉDÉS PAR LE TEMPS ! Quel temps fera t-il demain ? Ah je n’aurai pas le temps. On ne prends plus le temps d’avoir le temps :

« Je me plains d’avoir du mal à me libérer une heure pour écrire tous les jours. « Les journées ont vingt-quatre heures, assène t-il. Le temps, vous l’avez. Si vous n’écrivez pas votre livre, c’est que vous préférer faire autre chose. »

Son texte nous ramène aux choses essentielles de la vie qui est tout simplement de vivre. D’arrêter de penser au passé pour faire le présent et voir l’avenir.

Grâce à un autre fonctionnement de vie, elle parvient à vivre avec son cancer. J’ai adoré son texte ! C’est un témoignage FORT ! méritant d’être lu par TOUS !

Un cancer pas si grave écrit par Géraldine Dormoy aux Editions Leduc.s, Septembre 2019, 224 pages.

0 In Nouvelles lectures

Saisir l’instant !

Pendant l’été on profite de la douceur du temps qui passe … La chaleur sous les rayons de soleil, les pépiements des oiseaux, les insectes qui se cachent, l’eau qui ruisselle dans les lacs, le temps passe et on admire tout autour de soi, dans la forêt ou aux alentours. On grignote le temps en dessinant, on regarde les étoiles, on profite jusqu’à ce que l’été se termine…

Les illustrations de cet album de cet album sont tout simplement magnifique et dans l’ère du temps 🙂

Bulle d’été de Florian Pigé, aux Editions HONGFEI, Collection HORS COLLECTION, (7 ans), 2019, 48 pages.

0 In Nouvelles lectures

Quand tu dis OUI à la vie !

Dans son journal intime, Alice nous raconte comment elle est une angoissée de la vie ! Elle a envie de changer de boulot mais n’y arrive pas. Toujours peur de ce que penseront les autres … et cette stabilité financière ? Une vie normale : toujours ce métro, boulot, dodo. Et si elle se faisait confiance et disait MERDE à la vie ? Devenir proactive mais de sa vie ! Décider de faire ce qui lui plairait ? Nous sommes toutes des ALICE ! N’a t-on jamais penser à ce que les autres penseront de nous si nous faisions telle ou telle chose ? Avant tout, c’est notre vie dont il s’agit ! Donc, oui ce journal nous met en joie et nous donne la possibilité de mettre en marche ce dont nous désirons vraiment !

« Quoi qu’il en soit, je me rends indisponible pour les autres, et je réserve ce temps pour moi ! »

Celle qui a dit « Fuck » d’Anne-Sophie Lesage et Fanny Lesage aux Editions Solar, Mars 2018, 224 pages.

@hambreellie