0 In Interviews

Cécile ALIX : une auteure jeunesse admirable !

J’ai eu la chance de pouvoir interviewer Cécile Alix qui est une auteure merveilleuse ! Elle a déjà publié plus d’une quarantaine d’ouvrages ! Elle écrit pour les plus petits mais aussi pour les 8-12 ans ! J’aime beaucoup l’univers de cette auteure :

@hambreellie : J’aimerais savoir d’où vous viennent vos histoires ?

@Cécile : Elles viennent du passé, de l’enfance retrouvée, du futur à imaginer, d’un mot entendu, d’une idée, d’une lecture, d’une trace, de l’envie de raconter et du besoin, comme du désir, d’écrire … elles viennent d’un terreau vivant, assurément.

@hambreellie : Lisez-vous beaucoup ? Si oui, comment organisez-vous votre temps pour l’écriture ?

@Cécile : Je lis énormément, la nuit. Ainsi mes heures de lecture n’empiètent que sur mon temps de sommeil et non sur celui consacré à l’écriture, auquel je consacre l’essentiel de mes journées.

@hambreellie : Comment écrivez-vous ? Et où ? Sur votre ordinateur ? Papier ? Avez-vous un espace à vous ?

@Cécile : J’écris dans mon bureau, une pièce au fond de laquelle se trouve une fenêtre ouverte sur une forêt de bambous. Devant cette fenêtre, une vaste table de travail que je range chaque soir et qui, tout au long de la journée, se couvre de livres, de documents, de notes… J’écris sur ordinateur, casque sur les oreilles, pour mieux nager dans une bulle de silence, ou entendre la musique que j’aime et dont l’énergie rythme les phrases qui me viennent.

@hambreellie : Combien de temps prenez-vous pour l’écriture d’un roman jeunesse ?

@Cécile : Tout dépend du roman, du thème, de la longueur du texte … entre quinze jours et deux mois … mais il y a souvent un temps d’imprégnation où tout se façonne dans mon esprit. Ce temps est parfois très long. Les histoires infusent, je ne les écris que lorsqu’elles ont trouvé leur saveur. Par exemple, depuis quatre ans, un roman « trempe » dans un coin de mon cerveau, j’y pense chaque semaine. Il y a aussi les romans biographiques, très documentés, qui demandent plusieurs mois de travail préparatoire, voire plusieurs années.

@hambreellie : J’ai beaucoup aimé Molière vu par une ado, quel est le prochain artiste qui fera parti de votre futur roman ?

@Cécile : Merci pour ce retour de lecture ! La prochaine biographie ne concernera pas un artiste mais racontera la vie d’une femme fascinante ! Indice : une femme de pouvoir !

@hambreellie : Quel insecte sera le futur héros de votre prochaine histoire ?

@Cécile : Il s’agira plutôt de mammifères, l’un craquant, familier et minuscule, l’autre marin ! En revanche, les insectes peuplent ma création en ce moment, mais pour un projet particulier qui, je l’espère du fond du coeur, verra le jour. Rendez-vous l’année prochaine si tel est le cas.

@hambreellie : Une anecdote d’écriture à nous faire partager ?

@Cécile : Pour mon roman Goliath chat pirate, j’avais une idée très précise en tête : raconter l’histoire d’un chat aventurier, totalement rebelle, qui embarquerait sur un navire … au programme, bataille navale, mal de mer et grand plongeon … J’en parle à l’éditrice qui me donne son accord et demande même à Louis Thomas de dessiner la couverture du livre. J’écris les quatre premiers chapitres, puis … plus rien ! Le néant complet ! Ce n’était pas une bonne histoire, la saveur en était passagère et sa fadeur m’exaspérait. J’efface tout, mais impossible d’abandonner ce personnage puisque le livre s’affichait déjà avec sa couverture sur les sites marchands ! Alors j’ai lâché prise, j’ai pris la direction la plus opposée à la première, et celle-ci m’a mené, non sans mal, au point final ! D’audacieux, Goliath est devenu franchement pépère !

Je remercie Cécile Alix d’avoir pris le temps de répondre à mes questions !

@hambreellie (photo : site Lirenval)

Ci-dessous mes chroniques de Tarzan Poney Méchant Mon Meilleur Ami et Molière vu par une ado.

No Comments

Leave a Reply

Résoudre : *
21 + 5 =