0 In Livres de mon FEED Insta

Noire, Rouge et Violet

Alice Walker m’était inconnue jusqu’à ce que je referme ce roman au titre métaphorique. J’ai été bouleversée par cette lecture. Celie s’adressant au Bon Dieu par des lettres écrites via une main non pas hésitante, mais sincère et alourdie de fautes d’orthographe. Au delà de tout, elle va grâce à une vie éprise d’émotions vives, se battre et réussir à aller au delà. Néanmoins, ce récit vous contant la vie que beaucoup d’hommes et de femmes ont connu sous l’époque raciale, vous laisse sans voix lors de certains passages.  La vie de sa soeur Nettie, assaillie d’une autre façon de l’ère esclavagiste vous ouvre les yeux sur le quotidien d’un peuple vivant la même symphonie que ces semblables « Outre-Afrique ». 

La couleur pourpre d’Alice Walker, aux Editions Robert Laffont Collection Pavillons Poche, 2016, 368 pages

@hambreellie

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply